Salon de l'Agriculture - Comment répondre au renouvellement des générations agricoles par l’entrepreneuriat, la tech et la formation ?

Attirer les futurs entrepreneurs agricoles, c'est un enjeu pour l'avenir. La filière peine à recruter alors que 70.000 emplois sont à pourvoir chaque année. Tous les profils sont concernés. Décryptage et solutions avec quatre acteurs de la filière avant l’ouverture du Salon de l’Agriculture (26 février-6 mars)

Francis Nappez - Directeur général Hectar

Pérenniser l’installation et les emplois

« Hectar mène deux formations principales, sans compter celles avec nos partenaires. D’abord Hectar Entrepreneurs, qui existe en deux formats : cinq semaines, à la veille d’une installation, ou six mois à l’amorce du projet. Il s’agit de trouver avec les candidats l’équation économique et agronomique pour consolider leur projet et permettre de se lancer. Le vrai enjeu, c’est la pérennité de l’installation qui tient à une bonne évaluation de l’impact des choix que les entrepreneurs vont faire. C’est d’autant plus important dans le cas d’une reconversion professionnelle. Hectar propose aussi une formation « salarié agricole » parce que les exploitations manquent de bras et qu’il est nécessaire de pérenniser ces emplois non délocalisables. Il s’agit à la fois de bien former les salariés et de sensibiliser les employeurs à un environnement de travail satisfaisant. »

Mélissa Bergès - Responsable partenariats École 42

Marier data et agriculture

« Le programme IA Agritech est développé par l’École 42 et Hectar depuis septembre 2021. Nos étudiants tentent de créer des modèles prédictifs à partir de données. Par exemple celles transmises par le collier des vaches afin de permettre de déterminer le bon moment de l’intervention pour l’éleveur. Il s’agit de faciliter la vie des exploitants en général. Nous lançons un nouveau projet avec PopFarm, une start-up qui fabrique des jardins armoires où poussent des fruits, des légumes, des aromatiques. Avec l’objectif notamment d’une reconnaissance de la maturité à l’intérieur des armoires. La data, la tech et l’agriculture sont faits pour se marier. Nos étudiants sont très intéressés par tous ces sujets. »

Les propriétés du sauternais partenaires du projet Hectar Sauternes

Rendre plus attractifs les métiers

« La viticulture œuvre en permanence pour l’amélioration des conditions de travail des métiers manuels de la filière. Vignerons, vigneronnes, tractoristes… ces métiers ont évolué pour la sécurité de l’employé et l’efficience du travail rendu grâce aux sécateurs électriques à la vigne, aux tracteurs modernes et insonorisés par exemple. Les propriétés viticoles proposent des métiers diversifiés que nous devons valoriser. Notre objectif est de le faire savoir !»

Marie-Laure Biscaye - Responsable communication ITK

Aider à prendre des décisions

« Un agriculteur a de plus en plus de difficultés pour vivre de ce qu’il produit, tout en répondant aux enjeux sociétaux sur la qualité et le respect de l’environnement, dans un contexte de changement climatique de surcroît. Il ne maîtrise pas toutes les compétences pour prendre chaque jour des décisions qui induisent des effets complexes sur sa production et son revenu. Les services et applications web que nous proposons mettent entre ses mains les moyens de simplifier son quotidien. Exemple : les vignobles du Sud n’ont pas connu de pluie depuis des mois. Alors qu’on n’irrigue jamais à cette période de l’année, nous incitons nos viticulteurs qui peuvent le faire, dans des volumes contrôlés, sinon le développement racinaire, source de l’énergie de la vigne, va être bloqué. Notre outil permet l’accès au statut hydrique de chaque parcelle, la combinaison entre la situation météo et le stade de croissance de la plante. »













Article(s) associé(s)