Marie DESMAISON - ITK : "La tech au service de l'élevage durable  et de la transition écologique"

HECTAR a conclu un partenariat avec ITK, société high-tech qui explore et propose des solutions de monitoring agricole destinées à faciliter le suivi du cheptel et la prise de décisions.

Pour atteindre un objectif de résilience tout en s'inscrivant dans le cadre de la transition environnementale, l'équipe élevage d'HECTAR fait résolument appel à l'innovation et la technologie. Ainsi, sur le périmètre élevage, HECTAR a conclu un partenariat avec ITK, société high-tech qui explore et propose des solutions de monitoring agricole destinées à faciliter le suivi du cheptel et la prise de décisions. Quatre questions à Marie Desmaison, chargée de déploiement élevage chez ITK.

Quelle solution ITK va-t-elle apporter à l'élevage des Godets ?

Nous apportons notre solution de monitoring connecté qui détecte les événements touchant la reproduction, l’alimentation, la santé et le bien-être de l'animal. Concrètement, les soixante vaches du troupeau des Godets seront équipées des colliers connectés d'ITK. Chaque collier enregistre les mouvements de l'animal, puis l'algorithme de ITK les interprète en se basant sur la big data. Le responsable du troupeau peut suivre en temps réel le comportement de chacune de ses vaches, individuellement et par rapport au reste du troupeau. Il reçoit directement sur son smartphone les alertes sur les évènements demandant les actions les plus urgentes (chaleurs, vêlage). 

Pour ITK, quelle est la singularité de la ferme pilote des Godets ?

Les retours d'expérience directs des éleveurs sur notre outil nous sont très utiles. C'est pourquoi nous avons constitué un pool de fermes pilotes, que rejoint aujourd'hui la ferme des Godets. Ce qui est particulièrement intéressant pour nous, c'est que la ferme des Godets est exclusivement pâturante - ce qui est rare à cette échelle - et orientée sur les pratiques régénératrices. Donc les retours d'expérience vont enrichir nos données et contribuer à améliorer notre outil, notamment dans le cadre des pratiques de l'agriculture de conservation. Par vocation ITK est ouvert aux nouvelles pistes et aux nouvelles approches et intègre le développement durable à ses outils".

Plus précisément, sur quels aspects cet outil peut contribuer à une agriculture plus durable sur les plans environnementaux, sociaux et économiques ?

Dès qu'on optimise les ressources on œuvre à ces trois impératifs. La détection des chaleurs permet d’optimiser les inséminations, d’où une économie importante pour l’éleveur. Cet outil contribue aussi au bien-être animal : le collier détecte les comportements marquant une situation d’inconfort (changement d’alimentation inadapté, pathologies, stress thermique), et permet de soulager l'animal le plus rapidement possible. Ce qui est bon pour lui, mais aussi pour l’éleveur, car on aura ainsi traité plus tôt une cause potentielle de perte de productivité. Si une pathologie chez une vache est détectée en amont et que l'animal est pris en charge à temps, on met toutes les chances de son côté pour éviter de passer par la case du traitement pharmaceutique. Cela permet de préserver le cheptel, donc in fine d'optimiser l'économie de l'élevage.

Et sur le plan du rythme de vie de l'éleveur ?

Ce sera très intéressant pour nous d'avoir des retours d'HECTAR, qui souhaite valider un modèle d'exploitation attractif, et respectueux de la qualité de vie des agriculteurs. Par exemple le collier détecte les chaleurs des vaches, ce qui permet d'organiser les inséminations de manière efficace. Il avertit aussi de l’approche des vêlages, dont la surveillance est un facteur de stress pour l’éleveur. D'une manière générale, l'outil de monitoring d'ITK permet d'épargner à l'éleveur des allers et retours et de mieux planifier son travail. C'est un élément qui est déterminant pour la qualité de vie, et donc l'avenir, du métier d'éleveur.


Article(s) associé(s)